Rechercher
  • Chrystelle Bertrand

L'Art Thérapie en ESAT

Dernière mise à jour : oct. 26

Depuis décembre 2018, je suis disponible dans un rayon de 40 km autour de Montaigu-Vendée, soit dans le bassin de La Roche sur Yon, Nantes et Cholet, pour accompagner des groupes en séances collectives d’Art Thérapie Evolutive en ESAT. L’ESAT est un Etablissement et Service d’Aide par le Travail qui permet aux personnes en situation de handicap d'exercer une activité professionnelle tout en bénéficiant d'un soutien médico-social et éducatif dans un milieu protégé.

Comment travaille l’art thérapeute évolutive en séance collective ?

Après un temps d’échange verbal avec le groupe, je les invite à prendre quelques minutes pour des exercices de respiration et/ou de relaxation guidée afin de faire descendre le rythme. Forte de ces moments de partage, je les invite à venir s’installer autour de grandes tables où sont disposées de grandes feuilles de papier à dessin format raisin. Je travaille principalement avec des pastels secs, car c’est un outil facile d’utilisation qui permet de bien travailler les aplats de couleurs. En outre le pastel sec est une matière dont la poudre s’étale un peu partout. Ensuite on peint avec les doigts en étalant la poudre sur la feuille pour la faire fondre sur le papier, tout en explorant les mélanges étonnants de couleurs. Le pastel sec permet donc des transformations plus ou moins réfléchies, et très souvent inattendues, ce qui oblige à un certain lâcher-prise ! Ce lâcher du mental pour laisser faire ce qui vient est une importante partie du travail d’art thérapie. Apprendre à lâcher l’attente immédiate en lâchant le contrôle permet de s’ouvrir sur le présent et d’accueillir le résultat sans le juger.

Le dessin se fait individuellement en groupe. En fonction du profil du groupe et de ce qui se passe pendant cette première séance, je peux également proposer une fresque collective à l’aide d’un rouleau de papier…

Tout au long du processus nous regardons ensemble et posons des mots sur ce qui émerge…

Nous essayons toujours de faire évoluer vers un symbole qui ouvrira sur les qualités élévatrices et la pensée positive, stimulantes telles que la joie, la sérénité, la paix, la confiance en soi, le regard bienveillant, l’image de soi positive. Certains dessins seront donc rejetés pour faire place à d’autres, plus orientées en conscience positive. Ce qui n’empêche pas que les premiers dessins ont toute leur importance pour venir exprimer ce qui est un frein à cet épanouissement final.

L’objectif n’est en rien une production finale esthétique mais c’est le cheminement, la pratique en elle-même qui est importante…

Auprès des travailleurs d’un ESAT, l’art thérapie évolutive a pour objectif de libérer les tensions individuelles propres à chaque participant selon son histoire et son fonctionnement personnel, ce qui permet de renforcer la cohésion du groupe et la vie au sein du collectif. Différents thèmes vont être abordés en fonction de ce qui émergera au fil des premières séances.

Intervenir en ESAT en Art Thérapie Evolutive suppose que l’établissement et l’art thérapeute partage une même vision de l’accompagnement et de la psychologie humaniste, les mêmes valeurs éthiques de valorisation de l’individu.

L’individuation, qui est en soi la distinction de l’individu, permettra au travailleur de mieux se reconnaître, de comprendre ses points faibles et de découvrir son potentiel créateur pour mieux s’affirmer et trouver sa place dans son environnement.


Savoir maitriser ses émotions, reconnaître la colère rentrée née de frustration et parfois d’un sentiment d’injustice confus, reconnaître la peur et le sentiment d’impuissance, d’infantilisation vécue au cours d’une enfance où la croissance a pu être difficile, …

Les séances vont également souvent dévoiler ce qui est exacerbé comme par exemple un excès de pulsions yang dominatrices pouvant amener des comportements violents ou agressifs, ou à l’inverse une inhibition profonde de ses qualités yang qui permettent de se mettre en action, d’avoir confiance en soi. Chez les femmes également peut être très présente la peur de montrer sa féminité dans un monde à la dominance patriarcale où les qualités yin sont souvent mises en danger et considérées comme faibles.

Chez les personnes souffrant de troubles psychiques, nous allons souvent être amené à travailler la compréhension de l’incarnation, les interrogations face à la naissance et à la mort, la reconnexion au corps physique avec l’approche de la structure du corps, le lien à la nature et à l’environnement, le lien social. Ainsi nous quittons l’astral, autrement dit le monde des émotions, pour nous ancrer sur terre en travaillant le principe de réalité grâce aux images du monde qui nous entoure.

La pratique du dessin amène à lâcher un mental souvent verrouillé, à oublier les idées fixes, à laisser entrer de la souplesse dans les croyances mentales les plus limitantes.

Au travers de tous les thèmes abordés, nous apporterons la joie, l’amour de la vie et des autres, la confiance en soi, l’estime de soi, la douceur et la sérénité, le sentiment d’être écouté dans sa réalité, la reliance à la communauté humaine. Mon plus grand plaisir en séance est de voir se transformer le regard des travailleurs que j’accompagne. Une séance n’est pas miraculeuse, mais au fil du temps un espace s’ouvre sur un autre regard. Chaque participant aura son propre cheminement. Les séances sont des espaces où les nuages passent et s’évaporent pour laisser place à la légèreté d’un ciel dégagé, une bulle de détente où l’étincelle de vie rallume les visages les plus taciturnes. Nous rions beaucoup.

Je remercie chaleureusement l’ESAT Adapei 49 de Cholet de me faire confiance depuis 2 ans avec des cycles semestriels qui se renouvellent avec différents groupes. L’évolution des séances et les transformations qui s’opèrent sont le fruit d’un travail d’équipe entre la direction, les équipes pédagogiques, les moniteurs d’atelier, les travailleurs et l’art thérapeute, grâce à une communication bienveillante. C’est un bonheur de travailler dans ce contexte, un grand MERCI.

76 vues0 commentaire